Toute l'actualité générale => Lutte contre le paludisme : l’artemisia, une « plante miracle » qui fait débat

Pour venir à bout du paludisme, les partisans de l'artemisia, une plante qui guérirait de la maladie, tentent depuis plusieurs années de faire reconnaître ses propriétés. À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la malaria, Jeune Afrique revient sur le débat qui fait rage entre les adeptes et les adversaires de la plante.


Dans la lutte contre le paludisme, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient d’abattre une toute nouvelle carte : le RTS, S, le premier vaccin mondial contre la maladie. Celui-ci sera bientôt administré aux enfants de moins de deux ans au Malawi, au Ghana et au Kenya. Les trois pays participent à un programme pilote qui devrait permettre aux experts de l’OMS d’aiguiller leurs recommandations sur son utilisation.


« Le rêve pour nous, professionnels de la santé publique, serait d’avoir enfin un vaccin efficace qui empêcherait la contamination des enfants », confie Richard Mihigo, responsable du développement des vaccins pour l’Afrique à l’OMS. Les enfants sont en effet les plus touchés par la maladie, qui tue plus de 400 000 personnes chaque année – la grande majorité en Afrique. D’ici deux ans, l’organisation pourra dresser un premier bilan du RTS,S, et l’inclura peut-être dans ses recommandations mondiales.


De quoi redonner un peu d’espoir à ces médecins, qui s’alarment de voir que la maladie touche 219 millions de personnes par an et, surtout, que ce chiffre stagne depuis plusieurs années. Les objectifs que les experts s’étaient fixés, de réduire les cas et les décès dus au paludisme d’au moins 40 % avant 2020, semblaient bien optimistes. L’OMS l’a d’ores et déjà admis : ils ne seront pas atteints l’année prochaine.


Lubie ou plante miracle ?


Loin des bureaux genevois de l’organisation, dans une vingtaine de pays d’Afrique, des centres de formation mènent leur propre bataille contre la maladie. Plus de quarante fondations y cultivent et administrent la tisane d’artemisia afra, une plante qui pousse sur les hauts-plateaux africains, et qui, assurent-ils, guérit du paludisme aussi bien, voire mieux, que les médicaments recommandés par l’OMS. Après le savon contre la paludisme et les moustiques génétiquement modifiés, leur tisane est-elle une lubie ou un véritable miracle ?


Au Tchad, Seid Aldahby Abakar se dit conquis. Au ministère de la Santé, ce responsable du secteur de la pharmacopée et de la médecine traditionnelle est un porte-parole convaincu des bienfaits de la « plante miracle ». Il espère pouvoir financer un projet en collaboration avec l’un de ces centres, aussi appelés « maisons de l’artemisia », et former des agents de santé.


 « Au lieu de devoir chaque année fabriquer une nouvelle molécule, pourquoi ne pas utiliser un produit auquel tout le monde a accès, et vendu à un prix très bas ? », interroge le pharmaco-grossiste. Un traitement complet coûte, en fonction des pays, 1 000 à 2 500 francs CFA. Un prix bien supérieur à celui des ACT, les médicaments recommandés par l’OMS, qui sont des combinaisons thérapeutiques à base d’artémisinine, une molécule extraite de l’artemisia annua.


Trois millions de traitements


Selon Lucile Cornet-Vernet, une Française qui a participé au lancement de ces centres de santé, les maisons de l’artemisia emploient plus de 1 000 personnes à travers le continent, et ont administré 3 millions de traitements depuis trois ans.


« Nous souhaitons uniquement braquer les projecteurs sur une solution très efficace, locale et pas chère, qui peut être utilisée par des personnes qui n’ont pas les moyens de s’acheter des médicaments ou qui n’ont pas accès à ceux-ci », assure-t-elle, prudente, afin de ne pas contrarier l’OMS.


Depuis plusieurs années, les adeptes de l’artemisia se démènent ainsi pour faire reconnaître les bienfaits de la plante par les experts internationaux. Ce sont eux qui établissent des recommandations qui influent sur l’ensemble des politiques de santé publique des pays membres. En 2012, l’OMS émettait pourtant un avis défavorable concernant la consommation de l’artemisia annua, une version différente de la plante cultivée en Afrique, « de n’importe quelle manière que ça soit ». Elle n’en a pas changé d’avis depuis.


Guerre de communiqués


« Nous ne disposons pour l’instant d’aucune évidence scientifique qui viendrait changer notre position concernant l’artemisia », déclare Jean-Baptiste Nikiéma, docteur et conseiller régional de l’organisation pour la médecine et la pharmacopée traditionnelle. « Un comité d’experts se réunit chaque année et émet des recommandations sur la base de la quantité et la qualité de la production des avis scientifiques », explique-t-il.


Jusqu’ici, ce comité d’experts a bien été formel : rien ne permet de déterminer l’efficacité de la plante et son absence de risques pour les populations. « Mais leur avis peut changer », assure Jean-Baptiste Nikiéma. Le prochain comité devrait se réunir dans le courant de l’année.


La maison de l’artemisia se targue justement d’avoir publié deux études répondant « aux normes de l’OMS » en décembre 2018 et en avril 2019. Ces publications pourraient-elle parvenir à faire fléchir la position de l’organisation ? Elles ne sont en tout cas pas passées inaperçues dans le monde médical, et ont même ramené le débat sur un continent qui a pourtant éradiqué le paludisme depuis longtemps.


Le 19 février dernier, l’académie nationale de médecine française, « inquiète » des dangers de l’artemisia, alertait face aux « recommandations scientifiquement incertaines et irresponsables » de personnes « peut-être bien intentionnées mais incompétentes en paludologie ». Un communiqué auquel ont répondu les partisans de l’artemisia avec un appel à mener « d’urgence » les études nécessaires à prouver définitivement l’efficacité de la plante.


 



Petites annonces

  • Dénutrition : arrêt de commercialisation de CETORNAN
    Lire la suite
    2019-11-05 20:40:20
  • Bon usage du paracétamol et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : l’ANSM veut renforcer le rôle de conseil du pharmacien - Point d'Information
    Lire la suite
    2019-10-03 22:07:08
  • Rappel des médicaments à base de ranitidine en comprimé (Azantac et génériques) : informations pour les patients et les professionnels de santé - Point d'information
    Lire la suite
    2019-09-26 14:01:40
  • OROCAL VITAMINE D3 : nouvelle présentation en comprimé à croquer dosé à 1 000 UI de vitamine D
    Lire la suite
    2019-09-26 13:57:41
  • Antiépileptiques (hors valproate) et grossesse : propositions des experts pour réduire le risque d'exposition in utero
    Lire la suite
    2019-07-11 22:08:32
  • La dompéridone (Motilium et génériques) ne doit plus être utilisée chez l’enfant de moins de 12 ans
    Lire la suite
    2019-06-29 19:56:48
  • Antibiotiques de la famille des quinolones et fluoroquinolones administrés par voie systémique ou inhalée : risque d’effets indésirables invalidants, durables et potentiellement irréversibles
    Lire la suite
    2019-04-12 14:55:56
  • Médicaments à base d’argile dans le traitement symptomatique de la diarrhée aigüe chez l’enfant - Lettre aux professionnels de santé
    Lire la suite
    2019-04-01 19:08:59
  • Infection par le VIH : ne pas prescrire d'elvitégravir/cobicistat (GENVOYA, STRIBILD) pendant la grossesse
    Lire la suite
    2019-04-01 18:25:26
  • Ménopause : arrêt de commercialisation de CLIMODIENE (diénogest et estradiol)
    Lire la suite
    2019-03-21 22:04:40
  • Psoriasis en plaques : DAIVONEX 50 µg/g crème (calcipotriol), à nouveau commercialisé
    Lire la suite
    2019-02-23 11:46:53
  • Acétate de chlormadinone (Luteran® et génériques), acétate de nomégestrol (Lutényl® et génériques) : risque de survenue de méningiome
    Lire la suite
    2019-02-07 22:38:51
  • MYDRIATICUM® 0,5%, flacon de 10 mL (tropicamide) : restriction des conditions de prescription et de délivrance au 1er janvier 2019
    Lire la suite
    2019-02-07 22:38:05
  • Le médicament Co-Arinate de nouveau autorisé au Cameroun
    Lire la suite
    2018-09-20 20:02:22
  • SOLUPRED 1 mg/mL solution buvable en flacon (prednisolone) : arrêt de commercialisation
    Lire la suite
    2018-09-20 20:00:18
  • ARTOTEC (diclofénac/misoprostol) : arrêt de commercialisation le 1er octobre 2018
    Lire la suite
    2018-09-20 19:58:08
  • HTA : arrêt de commercialisation d'ADALATE LP 20 mg comprimé (nifédipine)
    Lire la suite
    2018-08-17 22:29:44
  • Syphilis : arrêt de fabrication de BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ au niveau mondial
    Lire la suite
    2018-08-17 22:27:34
  • ALTIM (cortivazol) : arrêt de commercialisation officiel
    Lire la suite
    2018-07-16 20:00:42
  • Glaucome : arrêt de commercialisation de la présentation en unidose du collyre COSOPT (dorzolamide et timolol)
    Lire la suite
    2018-07-05 11:15:35
  • VACCIN TETANIQUE PASTEUR : arrêt de commercialisation et indisponibilité début juillet
    Lire la suite
    2018-07-05 11:07:31
  • Typhoïde : le vaccin TYPHERIX n’est plus commercialisé en France
    Lire la suite
    2018-06-09 22:21:01
  • DOTAREM : nouvelles présentations avec nécessaire d’administration pour injecteur MEDRAD SPECTRIS SOLARIS EP
    Lire la suite
    2018-06-09 22:19:08
  • Infection par le VIH : arrêt de commercialisation de CRIXIVAN (indinavir) en juin 2018
    Lire la suite
    2018-05-23 20:18:32
  • KETEK 400 mg comprimé (télithromycine) : arrêt de commercialisation international
    Lire la suite
    2018-04-21 15:36:15

Actualités

  • ROCEPHINE et génériques : ne pas administrer par voie sous-cutanée
    Lire la suite
    2019-11-05 20:41:54
  • CERNITOL : nouveau médicament de phytothérapie dans l'hypertrophie bénigne de la prostate
    Lire la suite
    2019-10-24 22:10:04
  • CERNITOL : nouveau médicament de phytothérapie dans l'hypertrophie bénigne de la prostate
    Lire la suite
    2019-10-24 22:09:49
  • Glaucome à angle ouvert : VIZILATAN, nouveau collyre en flacon multidose sans conservateur
    Lire la suite
    2019-10-24 22:08:02
  • INHIXA : nouveau biosimilaire de LOVENOX (énoxaparine sodique)
    Lire la suite
    2019-10-24 22:06:45
  • MAXILASE et ALFA-AMYLASE BIOGARAN CONSEIL : attention aux risques de réactions d'hypersensibilité
    Lire la suite
    2019-10-17 22:10:05
  • FLAMMAZINE (sulfadiazine argentique) : restriction des indications
    Lire la suite
    2019-10-03 22:16:59
  • IFOSFAMIDE EG : nouvelle étude en faveur d'un sur-risque d'encéphalopathie
    Lire la suite
    2019-10-03 22:12:39
  • RODOGYL et BIRODOGYL (métronidazole et spiramycine) : restriction des indications
    Lire la suite
    2019-09-26 13:55:43
  • L’ANSM publie un rapport qui confirme la sécurité des vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans - Point d'Information
    Lire la suite
    2019-09-20 18:17:32
  • L’ANSM interdit un essai clinique mené sans autorisation chez des patients atteints des maladies de Parkinson et d’Alzheimer - Point d'Information
    Lire la suite
    2019-09-20 18:13:43
  • Paracétamol et risque pour le foie : un message d’alerte ajouté sur les boîtes de médicament - Communiqué
    Lire la suite
    2019-07-11 22:12:06
  • Le nifuroxazide (Ercefuryl et ses génériques) ne doit plus être utilisé chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans et est désormais délivré uniquement sur ordonnance - Point d'information
    Lire la suite
    2019-07-11 22:10:45
  • MODIODAL et génériques (modafinil) : désormais contre-indiqués au cours de la grossesse
    Lire la suite
    2019-07-07 14:13:11
  • ADRIBLASTINE, FORLAX, NAVELBINE, NEORAL, STRESAM, SUTENT : nouveaux groupes génériques
    Lire la suite
    2019-06-25 21:21:31
  • Douleurs musculaires : DECONTRACTYL (méphénésine) retiré du marché à partir du 28 juin 2019
    Lire la suite
    2019-06-24 22:57:13
  • ANDROCUR et génériques (acétate de cyprotérone) : dispositif renforcé pour prévenir le risque de méningiome
    Lire la suite
    2019-06-13 17:33:45
  • Anticoagulants oraux directs : non recommandés en cas de syndrome des antiphospholipides
    Lire la suite
    2019-06-08 14:11:40
  • Cannabis à visée thérapeutique en France : Les experts poursuivent leurs travaux sur les modalités de mise à disposition - Point d'Information
    Lire la suite
    2019-05-27 15:49:46
  • Voyage et santé : l'édition 2019 des Recommandations est disponible
    Lire la suite
    2019-05-27 15:46:53
  • Lutte contre le paludisme : l’artemisia, une « plante miracle » qui fait débat
    Lire la suite
    2019-04-28 16:28:01
  • Antiépileptiques et grossesse : 5 molécules identifiées à risque élevé de malformation congénitale s'ajoutent au valproate
    Lire la suite
    2019-04-28 15:30:07
  • Diabète de type 2 : OZEMPIC, nouvel analogue du GLP-1 en injection hebdomadaire sous-cutanée
    Lire la suite
    2019-04-26 18:09:30
  • Fièvre et/ou douleur : risques de complications infectieuses graves associées à la prise d’AINS
    Lire la suite
    2019-04-19 18:31:30
  • Fluoroquinolones et quinolones : restrictions d'utilisation et retrait du marché d'APURONE (fluméquine)
    Lire la suite
    2019-04-12 14:52:21