Secourisme => Que faire en cas de brûlure?


Que faire en cas de brûlure ?


 


Simple ou grave, la brûlure doit être immédiatement refroidie. La brûlure grave peut entraîner une difficulté respiratoire si les voies aériennes sont atteintes et menacer rapidement la vie de la victime. Il faut placer la victime en position d'attente et alerter les secours.



  • Que faire en pratique en cas de brûlure ?

  • Pourquoi arroser une brûlure ?

  • Cas particulier : la victime a avalé un produit chimique


Que faire en pratique en cas de brûlure ?


Les gestes essentiels :



  • Refroidir la brûlure en l'arrosant immédiatement pendant 5 minutes à l'eau froide, sans pression sur la brûlure.



  • Retirer les vêtements pendant l'arrosage, à l'exception de ceux qui adhèrent à la peau.



  • Si la brûlure est très étendue, ou que les cloques sont de grandes tailles (plus de la moitié de la paume de la main de la victime), la brûlure est dite grave. Il faut allonger la victime sur la région non brûlée. L'installer en position demi-assise si elle présente des difficultés respiratoires. Alerter au plus vite les secours. Surveiller la victime jusqu'à l'arrivée des secours.



  • Si la brûlure est simple, l'arrosage peut être poursuivi plus de 5 minutes pour limiter la douleur. Ensuite, protéger la brûlure, et ne pas percer la cloque. Surveiller la brûlure : si elle devient chaude, gonfle ou si elle continue à faire mal dans les 24 heures, consulter un médecin.


 


Pourquoi arroser une brûlure ?


En arrosant une brûlure avec de l'eau froide, vous permettez :



  • un refroidissement immédiat de la zone brûlée,

  • une diminution immédiate de la douleur,

  • un arrêt de l'extension en taille et en profondeur de la brûlure, en particulier en cas de brûlure par produits chimiques.

  • En cas de brûlure grave, l'arrosage de plus de cinq minutes entraîne le refroidissement de la victime.


Cas particulier : la victime a avalé un produit chimique


Que faire ?


Allonger la victime et alerter les secours.


Vous ne devez jamais :



  • faire boire quoi que ce soit à la victime. En effet, dans ce cas, vous augmentez le risque de vomissements du produit chimique.

  • faire vomir la victime. En effet, dans ce cas, le nouveau passage du produit chimique dans les voies digestives aggraverait les lésions déjà instaurées.


 


 


 



Petites annonces

  • ZOPHREN et génériques (ondansétron) : ne pas utiliser pendant le premier trimestre de la grossesse
    Lire la suite
    2020-01-02 17:20:32
  • Epilepsie : DIPHANTE, nouveau médicament à base de phénitoïne
    Lire la suite
    2020-01-02 17:19:29
  • BRISTOPEN injectable (oxacilline) revient sur le marché sous le nom ISTOPEN
    Lire la suite
    2020-01-02 17:18:30

Actualités

  • Deux à cinq heures d’activité physique par semaine réduiraient les risques pour sept cancers
    Lire la suite
    2019-12-31 20:49:31
  • Chronothérapie : un nouveau levier thérapeutique dans l’hypertension artérielle ?
    Lire la suite
    2019-12-05 17:08:17
  • La colchicine en post-infarctus : les résultats d’une vaste étude multicentrique
    Lire la suite
    2019-11-23 21:54:36
Nous suivre sur les réseaux
  • Facebook :
    @Dapmeddictionnnaire
  • Twitter :
  • LinkedIn :