Présentation du DAPméd

Définition : Le DAPméd est un Dictionnaire d’Aide à la Prescription médicale et à la dispensation, il vise à améliorer l’usage rationnel du médicament au Cameroun avec en perspective une extasions à toute  l’Afrique subsaharienne.

Déjà l’usage rationnel de médicament est défini par l’OMS comme étant : « Prescrire le produit le plus approprié, obtenu à temps et moyennant un prix abordable pour tous, délivré correctement et administré selon la posologie appropriée et pendant un laps de temps approprié. » (OMS, 1985).

Pour appliquer ses recommandations, il convient d’avoir un outil APPROPRIE.

Et pourtant au Cameroun comme dans la plus par des pays de l’Afrique subsaharienne nous n’avons à ce jour aucun outil de ce genre.

En effet : notre pharmacopée ne fait que s’enrichir, notamment par des autorisations de mises sur le marché de spécialités pharmaceutiques dont les sources d’approvisionnement sont de plus en plus diverses (Européenne, Américaine, Asiatique, Sous régionale, locale…), nous n’avons pas jusqu’à ce jour d’outil qui réponde de façon satisfaisante à ce changement.

En effet, l’information sur le statut du médicament (rupture de stock prolongée, réapprovisionnement, retrait du marché, arrêt de fabrication) ne parvient pas aisément aux prescripteurs ; Ce qui pose un réel problème d’information sur la disponibilité ou non, du médicament au moment de la prescription.

 

Dans ces conditions la qualité de soins offerts aux patients en matière de prescription est remise en question au regard des exigences de l’OMS en la matière.

En effet L’OMS précise dans son rapport sur la promotion de l’usage rationnel du médicament de Septembre 2002 qu’à l’échelle mondiale, plus de 50 % de tous les médicaments sont  prescrits, distribués ou vendus de manière inappropriée, c’est-à-dire non conforme à ces dites recommandations, 45 %.....(500 ordonnances).

 

Dans ce même rapport, l’OMS affirme que le manque d’accès aux médicaments et des posologies inappropriées entraîne de graves problèmes de morbidité et de mortalité, plus particulièrement au niveau des infections infantiles et des maladies chroniques telles que l’hypertension, le diabète, l’épilepsie et les troubles mentaux [1].

 

Il y dont urgence à agir.

 

Les professionnels de la santé doivent donc pouvoir disposer d’un outil contextuel parfaitement actualisé, afin de répondre à leurs préoccupations en matière d’usage rationnelle du médicalement d’où le DAPméd, qui est une solution contextuelle au Cameroun avec une perspective d’extension à l’Afrique subsaharienne.

 

 

 

Le DAPméd est destiné à une exploitation sous 3 grands formats :

 

Application web (http://dapmed-africa.com): Interface responsive donc exploitable sur la plupart des terminaux modernes (Ordinateurs, smartphones, tablettes, phablettes, …) ;

 

Application installable (Android, Windows, iOS) ;

 

Revues papier;

 

En termes d’organisation, le DAPméd représente :

 

 Personnel : Equipe projet (7 personnes : 03 Pharmaciens, 01 médecin, 02 informaticiens, 01 qualiticien), autres parties prenantes (5 médecins, 3 pharmaciens et 02 patients).

 

 Investissement nécessaire: 23 520 000 FCFA Le DAPméd est un projet assurément rentable avec un résultat net d’exploitation sur les quatre premières années de 48 220 888 FCFA.

Nos distributions

Petites annonces

  • Claudication intermittente des AOMI : arrêt de commercialisation de PRAXILENE en octobre 2020...
    Lire la suite
    2020-09-22 14:50:13
  • Traitement des taeniasis : arrêt de commercialisation de TREDEMINE...
    Lire la suite
    2020-09-22 14:49:33
  • Maladie de Parkinson : arrêt de commercialisation de la forme injectable d'ARTANE...
    Lire la suite
    2020-06-20 20:20:39

Actualités

  • DAFALGAN CODEINE : erreur dans la notice des comprimés effervescents sécables...
    Lire la suite
    2020-07-29 23:16:42
  • Lutényl/Lutéran et génériques : recommandations préliminaires suite à la confirmation du sur-r...
    Lire la suite
    2020-06-20 20:24:16
  • Deux à cinq heures d’activité physique par semaine réduiraient les risques pour sept cancers...
    Lire la suite
    2019-12-31 20:49:31
Nous suivre sur les réseaux
  • LinkedIn :
  • Twitter :
  • Facebook :