<p>Pr&eacute;sentation du DAPm&eacute;d</p> <p>D&eacute;finition&nbsp;: Le DAPm&eacute;d est un Dictionnaire d&rsquo;Aide &agrave; la Prescription m&eacute;dicale et &agrave; la dispensation, il vise &agrave; am&eacute;liorer l&rsquo;usage rationnel du m&eacute;dicament au Cameroun avec en perspective une extasion &agrave; toute &nbsp;l&rsquo;Afrique subsaharienne.</p> <p>D&eacute;j&agrave; l&rsquo;usage rationnel de m&eacute;dicament est d&eacute;fini par l&rsquo;OMS comme &eacute;tant&nbsp;: &laquo; Prescrire le produit le plus appropri&eacute;, obtenu &agrave; temps et moyennant un prix abordable pour tous, d&eacute;livr&eacute; correctement et administr&eacute; selon la posologie appropri&eacute;e et pendant un laps de temps appropri&eacute;. &raquo; (OMS, 1985).</p> <p>Pour appliquer ses recommandations, il convient d&rsquo;avoir un outil APPROPRIE.</p> <p>Et pourtant au Cameroun comme dans la plus par des pays de l&rsquo;Afrique subsaharienne, nous n&rsquo;avoins &agrave; ce jour aucun outil de ce genre.</p> <p>En effet, notre pharmacop&eacute;e ne fait que s&rsquo;enrichir, notamment par des autorisations de mises sur le march&eacute; de sp&eacute;cialit&eacute;s pharmaceutiques dont les sources d&rsquo;approvisionnement sont de plus en plus diverses (Europ&eacute;enne, Am&eacute;ricaine, Asiatique, Sous r&eacute;gionale, locale&hellip;), nous n&rsquo;avons pas jusqu&rsquo;&agrave; ce jour d&rsquo;outil qui r&eacute;ponde de fa&ccedil;on satisfaisante &agrave; ce changement.</p> <p>Ainsi, l&rsquo;information sur le statut du m&eacute;dicament (rupture de stock prolong&eacute;e, r&eacute;approvisionnement, retrait du march&eacute;, arr&ecirc;t de fabrication) ne parvient pas ais&eacute;ment aux prescripteurs ; Ce qui pose un r&eacute;el probl&egrave;me d&rsquo;information sur la disponibilit&eacute; ou non, du m&eacute;dicament au moment de la prescription.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Dans ces conditions la qualit&eacute; de soins offerts aux patients en mati&egrave;re de prescription est remise en question au regard des exigences de l&rsquo;OMS en la mati&egrave;re.</p> <p>En effet L&rsquo;OMS pr&eacute;cise dans son rapport sur la promotion de l&rsquo;usage rationnel du m&eacute;dicament de Septembre 2002 qu&rsquo;&agrave; l&rsquo;&eacute;chelle mondiale, plus de 50 % de tous les m&eacute;dicaments sont&nbsp; prescrits, distribu&eacute;s ou vendus de mani&egrave;re inappropri&eacute;e, c&rsquo;est-&agrave;-dire non conforme &agrave; ces dites recommandations.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Dans ce m&ecirc;me rapport, l&rsquo;OMS affirme que le manque d&rsquo;acc&egrave;s aux m&eacute;dicaments et des posologies inappropri&eacute;es entra&icirc;nent de graves probl&egrave;mes de morbidit&eacute; et de mortalit&eacute;, plus particuli&egrave;rement au niveau des infections infantiles et des maladies chroniques telles que l&rsquo;hypertension, le diab&egrave;te, l&rsquo;&eacute;pilepsie et les troubles mentaux [1].</p> <p>&nbsp;</p> <p>Il y'a donc urgence &agrave; agir.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Les professionnels de la sant&eacute; doivent donc pouvoir disposer d&rsquo;un outil contextuel parfaitement actualis&eacute;, afin de r&eacute;pondre &agrave; leurs pr&eacute;occupations en mati&egrave;re d&rsquo;usage rationnel du m&eacute;dicalement d&rsquo;o&ugrave; le DAPm&eacute;d, qui est une solution contextuelle au Cameroun avec une perspective d&rsquo;extension &agrave; l&rsquo;Afrique subsaharienne.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>Le DAPm&eacute;d est destin&eacute; &agrave; une exploitation sous 3 grands formats :</p> <p>&nbsp;</p> <p> <strong>Application web (</strong>http://dapmed-africa.com): Interface responsive donc exploitable sur la plupart des terminaux modernes (Ordinateurs, smartphones, tablettes, phablettes, &hellip;) ;</p> <p>&nbsp;</p> <p> <strong>Application installable (</strong>Android, Windows, iOS) ;</p> <p>&nbsp;</p> <p> <strong>Revues papier; </strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>En termes d&rsquo;organisation, le DAPm&eacute;d repr&eacute;sente :</p> <p>&nbsp;</p> <p> Personnel : Equipe projet (7 personnes : 03 Pharmaciens, 01 m&eacute;decin, 02 informaticiens, 01 qualiticien), autres parties prenantes (5 m&eacute;decins, 3 pharmaciens et 02 patients).</p> <p>&nbsp;</p> <p></p>

Petites annonces

  • Bon usage du paracétamol et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : l’ANSM veut renforcer le rôle de conseil du pharmacien - Point d'Information
    Lire la suite
    2019-10-03 22:07:08
  • Rappel des médicaments à base de ranitidine en comprimé (Azantac et génériques) : informations pour les patients et les professionnels de santé - Point d'information
    Lire la suite
    2019-09-26 14:01:40
  • OROCAL VITAMINE D3 : nouvelle présentation en comprimé à croquer dosé à 1 000 UI de vitamine D
    Lire la suite
    2019-09-26 13:57:41

Actualités

  • FLAMMAZINE (sulfadiazine argentique) : restriction des indications
    Lire la suite
    2019-10-03 22:16:59
  • IFOSFAMIDE EG : nouvelle étude en faveur d'un sur-risque d'encéphalopathie
    Lire la suite
    2019-10-03 22:12:39
  • RODOGYL et BIRODOGYL (métronidazole et spiramycine) : restriction des indications
    Lire la suite
    2019-09-26 13:55:43
Nous suivre sur les réseaux
  • Facebook :
    @Dapmeddictionnnaire
  • Twitter :
  • LinkedIn :